Bataille juridique autour du timbre “Femen”

 

Les deux auteurs, Olivier Ciappa et David Kawena, se disputent la paternité et l’inspiration de ce timbre. Ce dernier, dont le pseudonyme cache le nom d’un jeune Israélien, Shaul Dadon, ancien dessinateur de Disney vivant aux États-Unis, vient d’engager des poursuites contre Olivier Ciappa devant une cour israélienne

«pour de nombreuses infractions au droit d’auteur, y compris celle où Monsieur Ciappa a revendiqué la paternité exclusive du timbre Marianne, qui est en fait le travail exclusif de Monsieur Kawena, (lequel) est en effet l’unique responsable du dessin du timbre Marianne et l’unique créateur et artiste du timbre».

Le dessinateur israélien, dont le nom figure aux côtés de celui de Ciappa sur les 15 milliards de timbres et dans le contrat passé avec La Poste, se plaint de n’être plus mentionné, évincé par son ex-complice qui parle aux médias de «sa» Marianne.

Au-delà du problème de paternité, Shaul Dadon dément surtout l’inspiration Femen qu’a revendiquée Olivier Ciappa. Le Français, militant LGBT, n’avait pas caché son amitié et son admiration pour Inna Shevchenko, leader des Femen en France.  L’avocat de Shaul Dadon précise :

«Monsieur Kawena souhaite lever tout doute et clarifier le fait que le timbre Marianne, n’était pas, de quelque manière que ce soit, inspiré par ou lié à Mademoiselle Inna Shevchenko. De plus, Monsieur Kawena ne connaissait absolument pas Mademoiselle Shevchenko avant cette histoire. Monsieur Kawena tire son inspiration des œuvres de Michel-Ange et des personnages de dessins animés, comme Disney, pour qui Monsieur Kawena a travaillé par le passé, et l’œuvre finale témoigne de son propre style. Tout lien entre le timbre et Mademoiselle Shevchenko est uniquement le fait de Monsieur Olivier Ciappa, dont le seul lien avec Monsieur Kawena était en sa capacité de représenter les intérêts et les affaires de Monsieur Kawena en France. À un moment donné de leur relation professionnelle, Monsieur Ciappa a décidé de s’arroger le crédit des œuvres de Monsieur Kawena, en particulier quand il a réalisé la célébrité et la popularité du timbre Marianne dévoilé par le Président français.»

Il n’y a plus qu’une solution pour régler cette affaire : retirer ce timbre et qu’on n’en parle plus.

 

 

200 000 signataires demandent au roi des Belges de refuser l’euthanasie des mineurs

Une pétition rassemblant quelque 200 000 signatures de citoyens européens devait être remise aujourd’hui au roi des Belges, Philippe, pour lui demander de ne pas signer la loi autorisant l’euthanasie pour les mineurs.

 

La dernière fois qu’un roi belge s’est opposé à un texte de loi ce fut en 1990 quand le roi Baudouin avait mis son veto au texte autorisant l’avortement. Grâce à une parade juridique et constitutionnelle, le gouvernement belge avait alors constaté « l’impossibilité de régner » du roi, validé la loi sur l’avortement avant de le rétablir dans ses fonctions.

 

 

ON NE LÂCHE RIEN